dimanche 28 février 2021
 

DEVENIR ECO-CITOYEN

Les ressources de la Terre sont épuisables et réparties de façon inégale. Nos activités professionnelles et personnelles ont des impacts directs sur l’environnement. Pour le protéger et laisser aux générations futures un monde vivable, le développement durable doit s’encrer dans notre quotidien.

 


Le développement durable, c’est s’engager à évoluer vers d’autres modes de consommation et réduire le gaspillage. Ce n’est pas si compliqué, souvent économique. Il suffit de quelques gestes simples.

 

À la maison

Trier vos déchets et bien les trier

Eteindre les veilles des appareils électroménagers (celles-ci peuvent consommer 400 kWh par an, soit 10% de la consommation électrique des ménages)

Utiliser un couvercle pour faire bouillir de l’eau

Remplacer les ampoules conventionnelles par des lampes LED

Eteindre la lumière en quittant une pièce

Limiter la température intérieure d’une habitation à 19°C, chaque degré supplémentaire consomme 7% d’énergie en plus

Sécher son linge à l’air libre ou dans un local bien ensoleillé, un sèche-linge consomme environ 50 kWh par an, soit 15% de la consommation électrique

Généraliser progressivement les appareils électroménagers étiquetés catégorie Aet A+

Remplacer les chauffe-eau électriques par des chauffe-eau solaires, un capteur solaire peut assurer 40 à 70% des besoins annuels d’eau chaude

Faire sa lessive à basse température : 80% de l’électricité sert à chauffer l’eau

Eviter les robinets qui fuient, un robinet goutte à goutte : 120 litres d’eau gaspillée par jour


Dans les transports

Vérifier régulièrement l’état de votre voiture : exemple, des pneus mal gonflés entraînent une surconsommation du carburant et s’usent plus vite
 
Conduire avec souplesse et respecter les limites de vitesses, vous consommez ainsi 40% de carburant en moins, et donc limitez la pollution
 
Eviter de prendre la voiture pour des courts trajets, elle consomme 50 à 80% en plus au premier kilomètre
 
Préférer une remorque au lieu d’une galerie de toit qui augmente la consommation d’essence
 
Apporter les huiles de vidanges, solvants, acides de batteries… à la déchetterie, 1 litre d’huile de moteur usagé jeté à l’égout pollue environ 1 million de litres d’eau
 
Organiser le covoiturage avec vos collègues de travail ou des amis
 
Utiliser le plus souvent possible les transports en commun : une voiture pollue 10 à 20 fois plus qu’un bus par personne transportée
 
Utiliser quand c’est possible pour vos trajets le train plutôt que l’avion

 

 


Pour faire les courses   

Apporter un cabas pour faire vos courses : les sacs plastiques sont très polluants

Eviter les emballages car acheter des produits en vrac ou en grande quantité entraine une diminution des déchets

Privilégier les emballages biodégradables ou recyclables, plutôt que ceux en plastique

Utiliser des lessives en poudre, elles contiennent 3 fois moins de tensioactifs qu’une lessive liquide

Rechercher les labels, la marque NF-Environnement ou l’éco label européen, car ils signalent des produits plus performants et plus respectueux de l’environnement

Acheter des produits rechargeables, des écorecharges pour les savons, les lessives

Lire les étiquettes des appareils électroménagers et des ampoules électriques pour choisir les plus économes


À l'extérieur

Arroser vos jardins, plantes, plates-bandes, potager, le matin ou le soir, l’évaporation sera réduite

Recueillir l’eau de pluie pour l’arrosage, si vous n’avez pas la possibilité de construire une citerne, disposez un bac en plastique sous vos gouttières

Utiliser des engrais naturels, le compost par exemple

Si vous avez un grand jardin, plantez des haies pour faire de l’ombre et éviter ainsi l’évaporation

Planter des espèces locales dans votre jardin, mieux adaptées au climat et à la faune

Désherber à l’aide de pioche ou binette qui sont souvent plus efficaces que les produits chimiques

Ne rien jeter lors de vos promenades, un mégot de cigarette met 2 ans à se dégrader, un chewing-gum 5 ans, une canette en aluminium 100 ans, un sac en plastique 450 ans…

Ne surtout pas cueillir les fleurs dans les parcs nationaux, vous pouvez mettre les espèces en danger

Se méfier des souvenirs rapportés lors de voyages à l'étranger (corail, fossiles, plantes…), en plus des soucis de douanes, vous risquez de contribuer à mettre en péril les ressources naturelles du pays d’origine.