lundi 29 novembre 2021

Le Recyclage

 

Il était une fois le recyclage des déchets

Au moyen âge, les ordures jetées dans les rues alimentaient les animaux

En 1506, Louis XII crée le premier service chargé du ramassage des ordures et de leur évacuation.

En 1884, le Préfet Eugène Poubelle oblige les Parisiens à utiliser un récipient spécial pour déposer leurs ordures ménagères devant leur porte, avant le ramassage par les services municipaux.

Dès 1896, Paris disposait alors de quatre centres de traitement des déchets appelés « centres de broyage et d’incinération » particulièrement performants.
Ces usines de broyage permettaient d’obtenir de la gadoue broyée, un engrais appelé «proudro» utilisé par les agriculteurs.

En 1975, une première grande loi sur la gestion des déchets impose à chaque commune la collecte et l’élimination des déchets ménagers.

En 1992, la loi Royal instaure l’obligation de valoriser et de recycler les déchets. Ne peuvent plus être mis en décharge que les déchets « ultimes ».


 
La chaîne du recyclage

 

Le fabricant : Depuis 1992, le fabricant doit financer le traitement des déchets des produits qu’il vend en cotisant à un organisme agréé comme Eco-emballage.

Le consommateur : Le premier tri est effectué par les habitants qui mettent les déchets secs (les bouteilles, les flacons plastiques vides, les cartons, papiers, les cannettes, …) dans les bacs jaunes à Louveciennes ainsi que le verre dans les bacs verts.
 
Les collectivités locales : Les intercommunalités organisent la collecte et le traitement des déchets ménagers. Les ripeurs utilisent des camions bennes spécialement équipés pour ne pas mélanger les déchets.
 
Les centres de tri : Les matériaux sont séparés manuellement selon leur nature puis compactés et conditionnés en balles.
 
Les usines de recyclage : Cette compétence a été transférée à la Communauté d'agglommération Saint Germain Boucles de Seine. Les différents déchets regagnent les unités de recyclage spécifiques où ils sont nettoyés et transformés.
 

L'usine d'incinération

Les déchets non recyclés sont brulés dans des incinérateurs. L’énergie produite est transformée en électricité ou en vapeur qui alimente les chauffages urbains. Après combustion, les déchets ultimes sont utilisés pour les revêtements routiers.


CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 80Ce logo indique l’adhésion des entreprises au financement du programme Eco Emballage, dans le but de valoriser les déchets d’emballages ménagers. Il est présent sur 95% des emballages, sur 400 milliards de produits, c’est le logo le plus utilisé au monde. Attention ! Les emballages portant ce logo ne sont pas tous recyclés. Il faut donc vérifier qu’ils figurent bien sur la liste des produits recyclables.