lundi 2 août 2021
 

Les romans en lice pour le prix

« Le Dit du Mistral »
Olivier Mak-Bouchard
éditions du Tripode

Dans le Luberon, à la suite d’un orage, un homme et son voisin paysan, mon­sieur Sécaillat, découvrent dans le champ mitoyen de mystérieux éclats de pote­rie. Ils commencent une enquête qui les mènera au coeur des légendes pro­vençales.

 

 

 


«  Les chats éraflés »
Camille Goudeau
éditions Gallimard

A 22 ans, Soizic quitte la Touraine et ses grands-parents pour s’installer à Paris. Sa mère, qui l’a abandonnée, habite la capitale, de même qu’un lointain cousin. Ce dernier, bouquiniste sur les quais de Seine, l’embauche. En quête d’indépendance, elle découvre le métier et ses secrets

 

 

 

 


« Les hyènes »
Annie Ferret
éditions Grasset

A la façon des femelles hyènes qui dominent et dévorent parfois leurs mâles, les femmes de la famille de Blanche, 44 ans, sont impitoyables. Alors qu’elle a décidé de mettre fin à cet héritage familial, elle se heurte à un monde de violence et de ven­geance transmis de géné­ration en génération.

 

 

 


« La chair du Trigre »
Zoltan Mayer
éditions Anne Carrière

A 12 ans, Luxi Ming émi­gre de Pékin vers Nice, avec sa famille. Elle ren­contre Jade, une fille belle et brutale qu’elle essaie de débarrasser de sa colère. Mais celle-ci fait rapidement d’elle son souffre-douleur.

 

 

 

 


« Mauvaises herbes »
Dima Abdallah
éditions Sabine Wespieser

Une enfant de 6 ans vit à Bey­routh en pleine guerre. Malgré les périls, la seule présence de son père suffit à la rassurer. Ce dernier lui transmet son amour des plantes mais lorsque le reste de la famille fuit le pays pour Paris, il refuse de quitter sa terre..